En passant

Il n’existe pas de parents parfaits

Remettons les choses à leur place !

 

« Je donne juste mon avis », « je ne juge pas mais… », « A mon avis… », « oui enfin/mais… » Toutes ces magnifiques phrases que l’on peut entendre sur nous-même ou sur les autres, que ce soit sur les vêtements, les coiffures, nos comportements, notre façon d’éduquer….Nous sommes tous sujet à juger, à faire part d’un avis, qu’il soit dit ouvertement ou non. Il se peut que notre façon de vivre fasse même le sujet de conversation d’une soirée sans que nous soyons présent (et je trouve cela parfois beaucoup mieux XD, car tout jugement/avis est toujours chiant à entendre).

Et quand il s’agit de nous, on a du mal, certains se défendront à coup de « oui mais… », d’autres ne diront rien et essayeront de changer pour satisfaire le plus grand nombre, d’autres monteront sur leurs grands chevaux et enfin ceux qui prennent les remarques mais qui en ont strictement, mais vraiment strictement RIEN à foutre. Je fais partis de cette dernière catégorie, oui je vais m’offusquer et me mettre surement en colère mais je laisse passer, ils ne sont pas dans ma vie, ni dans ma tête, à chacun sa façon de faire, si cela apporte bonheur et bonne humeur. Sutout sur ce qui concerne l’éducation, nous ne serons jamais d’accord et même les peronnes qui peuvent partager la même vision que nous il se trouve que sur quelques points nous ne sommes pas d’accord et alors que pour d’autres, on ne sera pas d’accord avec une bonne partie de l’éducation on se retrouvera sur une autre partie aussi infime soit-elle, il faut avouer que nous n’avons pas été éduquer de la même façon, nous avons tous eu des parents différents, avec des techniques différentes etc…Certaines personnes ne partageront jamais notre point de vue et inversement et alors ?

Si j’ai pu blesser ou offusquer certaines personnes dans mon dernier article (qui a été supprimé par mes soins), je m’en vois désolé, je ne visais personne en particulier, juste des méthodes qui me paraissent, pour moi, à mon avis, extrême, car laisser grandir son enfant c’est important, mais si chacun y trouve son compte dans ces méthodes grand bien leur fasse et tant mieux. Je sais que mes méthodes sont très souvent critiqués, très souvent jugé (par exemple d’avoir allaiter ma fille pendant 3ans ou bien de l’accompagner dans l’endormissement ou bien d’avoir fait du co-dodo ou encore de l’aider même dans des taches qui devraient être acquise, parfois je l’aide car elle mets tellement de temps et je n’ai pas le temps….Bref simplement là, de faire à sa place car je suis pressée n’est pas la meilleure des solutions d’après beaucoup de pédopsy ou pédiatre…Comme quoi, je ne suis pas une mère parfaite et même loin de l’être, je me trouve plus imparfaite que parfaite faut le savoir) mais même si sur le coup ça m’énerve, je passe vite l’éponge, c’est normal, c’est humain de ne pas être aimer de tous et puis de toute façon on ne peut pas plaire à tout le monde, on peut se plier, se tordre, se mouvoir comme on peut, il arrivera qu’on déplaise à un tel alors que cela plaira à machin et is-versa.

Bref, tout ça pour dire, je suis désolé si j’ai pu blesser ce n’était pas mon attention, ensuite que nous sommes tous coupables et juges en même temps, mais après ? Si notre vie se porte bien, qu’on ne vit pas malheureux, que l’intégrité de nos enfants n’est pas mise en danger (et la notre par la même occassion) qu’importe ce qu’on peut dire sur vous, de vous ou de votre façon d’être/de faire, l’important est d’être heureux et d’avoir une famille heureuse. Ma grand-mère m’a toujours dit « avant de regarder la paille dans l’oeil du voisin, regarde d’abord la poutre dans le tiens », et c’est ce que je fais avant d’apporter un avis ou un jugement, je connais mes défauts et mes faiblesses et j’apporte toujours un point de comparaison, « j’avoue que ça c’est pas le top mais moi je suis pas mieux sur tel point ».

de toute façon on ne sera jamais de parents parfaits, nos parents ne l’ont pas été, et ça sur des générations, mais on s’en sort pas trop mal, on ne né pas parents, on le devient, et on le devient chaque jour qui passe auprès de nos enfants, on fera des erreurs qui seront juger par nos conjoints, nos amis ou nos familles mais qu’importe, je juge, vous jugez, et tout le monde jugera toujours car c’est humain (hélas) il faut parfois accepter et pardonner si ce n’est pas trop violent (si on vient vous dire que vous êtes un mauvais parents en face, et qu’en plus on vous menace de vous prendre vos enfants juste parce que vous nourrissez votre bébé au biberon et non au sein….Là pas de quartier allez y à coup de hache si besoin XD).

Aller sans rancune, des bisous mes parents parfaitement imparfait 🙂

 

Publicités
En passant

Et on remet ça !

Coucou, ça fait un bail !

Oui je sais je ne suis pas très régulière et j’avoue qu’avec ce qui va nous arriver dans 6 mois (enfin presque 5), je n’aurais pas vraiment le temps mais je vais m’y atteler 🙂 car…. Read more

En passant

Et pourquoi pas ?

giphy1

Pourquoi pas un deuxième ? Avant nos 30 ans on fait le dernier, avant qu’elle n’ai 3 ans, pour qu’il n’y ai pas trop d’écart, tu le sais ce que ça fait d’être proche de ses frères et sœurs. De tout façon je veux un garçon avant mes 30ans sinon ben je le ferais ailleurs, et même si c’est une fille, je veux un deuxième !

Ok mais attend que je passe la période d’essaie du travail, mais là ma collègue est enceinte et je préfère attendre les un an dans l’entreprise et qu’on est tout les deux un travail. Si elle rentre à l’école on commence…Et puis…et puis….Et puis….

Read more

En passant

bienveillance et bientraitance…

bienveillance

 

Oui je reviens…comme ça comme un cheveux sur la soupe, comme une étoile filante en pleine tempête. Comme, comme le caca du matin qui décide d’arriver le soir.

Voilà quelques temps que des idées d’articles me trotte dans la tête mais je ne prend pas le « temps » (ouai non c’est pas vrai, je ne prend pas l’occasion de le faire car j’ai d’autres choses à faire) mais depuis quelques mois déjà, je vois à droite et à gauche parler de « bienveillance » envers ses enfants.

Read more